Recherche personnalisée

Comment apprécier la vie et ses richesses

Pour profiter de la vie et des richesses qu'elle nous offre, le Maître Zen Osho nous donne une méthode :

"Si quelqu'un veut vraiment vivre la vie dans toutes ses richesses, cette personne doit apprendre à être inconsistant, comment être continuellement inconsistant. Comment être à même d'aller d'un extrême à un autre. Parfois ancré profondément dans la terre et parfois volant haut dans les cieux, parfois faisant l'amour et parfois méditant. Et alors, lentement lentement, votre ciel et votre terre se rapprocheront de plus en plus et vous deviendrez l'horizon où ils se rencontrent."

Etre simplement ordinaire est le plus grand des miracles

Le plus grand des miracles que vous puissiez faire est de profiter du moment présent, laisser la nature suivre son cours.

"Un jour Bankei, le maître Zen, travaillait dans son jardin. Un chercheur vint vers lui et lui demanda : "Jardinier, où est le Maître ?"

Bankei se mit à rire:  " Entre par cette porte, dit-il et tu trouveras le Maître."

L'homme entra et vit Bankei assis dans un fauteuil : c'était le jardinier qu'il avait vu dehors.
 "Te moques-tu de moi, fit-il fâché, quitte cette chaise ! C'est un sacrilège, tu es irrespectueux envers le Maître!"

Bankei se leva, s'assis par terre, et dit : "Maintenant tu ne trouveras plus le maître dans un fauteuil car le Maître c'est moi !"

Il était difficile pour cet homme d'accepter qu'un aussi grand Maître puisse être aussi ordinaire. Il partit...et manqua l'occasion." 

 

Il faut de tout pour faire un monde

 Une nouvelle histoire d'Osho :

 "Un jour un samouraï, un très fier guerrier, vint voir un Maître Zen. Le samouraï était très célèbre, mais en regardant le Maître, en voyant la beauté du Maître, et la grâce du moment, il se sentit soudain inférieur.


Il dit au Maître :"Pourquoi est-ce que je me sens inférieur ? Il y a un instant, tout allait bien. En entrant dans votre cour, soudain je me suis senti inférieur. Jamais je me ne suis senti inférieur. Jamais je ne me suis senti ainsi auparavant. Plusieurs fois j'ai affronté la mort et jamais n'ai ressenti aucune peur. Pourquoi est ce que maintenant j'ai peur ?"


"Attends ! fit le Maître. Quand tout le monde sera parti je te répondrai."

Les gens défilèrent toute la journée pour voir le Maître, et le samouraï se lassait de plus en plus d'attendre. Le soir, quand la chambre fut vide, impatient, il lui demanda :"Peux-tu me répondre maintenant ?"


"Viens dehors" dit le Maître.

C'était une nuit de pleine lune et l'astre se levait tout juste à l'horizon. "Regarde ces, lui dit-il, celui-ci qui s'élance haut dans le ciel et ce petit juste à côté. Tous deux ont grandi derrière ma fenêtre pendant des années et il n'y a jamais eu aucun problème. Le petit n'a jamais dit au grand : pourquoi est-ce que je me sens inférieur à côté de toi? Peux-tu me dire pourquoi je ne les jamais entendu se quereller ?".

"Parce qu'il ne peuvent se comparer." expliqua le samouraï.
Le Maître répliqua "Alors tu n'as pas besoin de me questionner, tu connais la réponse."

Suivre sa vraie nature

"Vous naissez déjà avec un ardent désir de croître, avec un ardent désir d'être autre part.
Une graine doit voyager loin pour devenir une fleur. C'est un pèlerinage.
Le désir ardent est magnifique. Il est donné par la nature elle-même.
Mais la société, jusqu´à maintenant, a été très fourbe. Elle détourne, dévie, déroute vos instincts naturels vers des utilités sociales." - Osho

Chaque personne est un mystère

"Et chaque personne est un tel mystère infini, inépuisable, insondable qu'il est impossible que jamais vous ne puissiez dire : "je l'ai connue" ou "je l'ai connu".
Au mieux, vous pourrez dire : "j'ai fait de mon mieux et le mystère reste un mystère".
En fait plus vous connaissez, plus l'autre devient un mystère.
Alors l'amour est une aventure permanente." -
Osho