Recherche personnalisée

Le maitre Zen et son disciple

"Un jour un maître Zen mourut et son disciple chef - qui était un homme plus connu que son maître, en fait le maître était connu grâce au disciple - se mit à pleurer.
Alors qu'il était assis sur les marches du temple, des larmes se mirent à ruisseler sur son visage.

Les autres disciples dirent : "Nous ne pouvons pas y croire - que se passe t-il ? Vous pleurez, et vous même, vous nous avez dit que l'être le plus intime ne meure jamais, que la mort n'existe pas. Nous vous avons entendu dire des millions de fois que la mort n'existait pas alors pourquoi pleurez-vous ? Votre maître est toujours vivant dans son être."

Le disciple ouvrit les yeux et dit : "Ne me dérangez pas. Laissez-moi pleurer, laissez-moi sangloter. Je ne pleure pas pour le maître et son être. Je pleure pour son corps. Son corps était si beau. Un tel corps n'existera jamais plus."

Alors quelqu'un essaya de le persuader que sa réputation était en danger :"Tant de gens sont rassemblés. Ils vont penser de vous que vous n'êtes pas illuminé."

"Le disciple dit: "Laissez-les penser ce qu'ils veulent. Du jour où je me suis illuminé, j'ai connu une béatitude infinie, mais je suis également devenu infiniment sensible à la douleur et à la souffrance."" - Osho