Recherche personnalisée

Méditation utilisant les yeux

Dans la méditation du jour, vous allez avoir besoin de vos yeux pour stopper le flot de vos pensées : 

"Utilisez vos deux paumes, mettez-les sur vos yeux et permettez aux paumes de toucher les globes oculaires mais comme une plume, sans pression. Si vous pressez vous manquez l'objectif, vous ratez toute la technique. Ne pressez pas; touchez simplement comme une plume. Vous devrez vous adapter, parce qu'au début vous appuierez. Mettez de moins en moins de pression jusqu'à ce que vous touchiez juste, sans aucune pression du tout, seules vos paumes touchent les globes oculaires.

Pourquoi ? Parce qu'une aiguille peut faire ce qu'une épée ne peut pas faire. Si vous pressez, la qualité a changé, vous êtes agressif; l'énergie qui passe par les yeux est très subtile, une petite pression et ils commencent à se battre, une résistance est créée. Si vous pressez, alors l'énergie qui passe par les yeux entamera une résistance, un combat; une lutte s'ensuivra. Ne pressez donc pas; même une légère pression est assez pour que l'énergie de l'oeil juge.

C'est très subtil, c'est très délicat. Ne pressez pas; soyez comme une plume, seule votre paume touche, comme s'il n'y avait pas de contact. Touchez sans toucher, aucune pression; juste un contact, un sentiment léger que la paume touche le globe oculaire, c'est tout.
Que va t-il se passer ? Lorsque vous touchez simplement sans aucune pression, l'énergie commence à se rentrer à l'intérieur. Si vous pressez, elle commence à se battre contre la main, contre la paume et va vers l'extérieur. Un simple contact et l'énergie commence à se déplacer vers l'intérieur. La porte est fermée; la porte est simplement fermée et l'énergie retombe vers l'intérieur. Au moment où l'énergie retombe vers l'intérieur, vous sentirez une légèreté venant partout sur votre visage, sur votre tête. Cette énergie retombant vers l'intérieur vous rend léger.
Même si vous n'entrez pas en méditation profonde, cela vous aidera physiquement. À n'importe quel moment de la journée, détendez-vous sur une chaise ou si vous n'avez pas de chaise, alors que vous êtes simplement assis dans un train, fermez vos yeux, sentez un état de détente dans tout votre corps, posez ensuite vos deux paumes de main sur vos yeux. Mais ne pressez pas, c'est la chose très importante, touchez simplement comme une plume.
Lorsque vous touchez et ne pressez pas, vos pensées s'arrêteront immédiatement. Dans un mental détendu, les pensées ne peuvent pas se déplacer; elles sont gelées. Elles ont besoin de frénésie, de fièvre, elles ont besoin de tension pour se déplacer, elles vivent par la tension.

Lorsque les yeux sont silencieux, détendus et que l'énergie se déplace vers l'intérieur, les pensées s'arrêtent.
Vous sentirez une certaine qualité d'euphorie et cela s'approfondira quotidiennement."


Aucun commentaire :