Recherche personnalisée

Retrouvez le silence de la Matrice

Je vous propose aujourd'hui cette très belle méditation d'Osho : Le Silence de la Matrice.

Quand: Chaque fois que vous en avez le temps.

"Première Étape: Effondrez-vous dans le silence
C'est exactement ce que je veux dire, effondrez-vous, comme si vous étiez un petit enfant dans le ventre de votre mère.
Agenouillez-vous au sol et petit à petit vous sentirez que vous voulez également mettre votre tête au sol, mettez alors la tête au sol. Prenez la posture du foetus, comme l'enfant qui reste recroquevillé dans l'utérus maternel. Et immédiatement vous sentirez que le silence vient, le même silence qui était là dans l'utérus maternel.

Deuxième Étape: Ne faites Rien
Assis dans votre lit, mettez-vous sous une couverture et recroquevillez-vous. Et restez là entièrement immobile, ne faisant rien. Quelques pensées viendront parfois -- laissez-les passer, soyez indifférent, pas concerné du tout. Si elles viennent, bien si elles ne viennent pas, bien. Ne les combattez pas, ne les rejetez pas. Si vous combattez vous deviendrez dérangé. Si vous les éloignez elles deviendront persistantes; si vous ne les voulez pas, elles seront très entêtées à rester.

Restez simplement non concerné, laissez-les être là sur la périphérie, comme si le bruit du trafic est là.
Et c'est vraiment un bruit de trafic -- le trafic du cerveau où des millions de cellules communiquent entre elles et l'énergie qui se déplace et l'électricité sautant d'une cellule à une autre cellule. C'est simplement le ronflement d'une grosse machine, aussi laissez-le être. Devenez complètement indifférent à son égard, ce trafic ne vous concerne pas, ce n'est pas votre problème, le problème de quelqu'un d'autre peut-être, mais pas le vôtre. Qu'avez-vous à faire avec lui ?

Troisième Étape: Goûtez le Silence de la Matrice
Vous serez étonnés; des moments viendront où le bruit disparaîtra, disparaîtra complètement et vous serez laissé entièrement seul. Dans cette entière solitude vous trouverez le silence. La posture du foetus -- exactement comme si vous étiez dans l'utérus maternel et il n'y a pas beaucoup de place aussi vous vous recroquevillez et il fait froid, aussi couvrez-vous avec une couverture. Ce deviendra un utérus parfait, chaud et obscur et vous vous sentirez très, très petit. Cela vous donnera un bon aperçu de votre être intérieur.
"

Aucun commentaire :