Comment lâcher votre armure

La méditation Osho suivante vous aidera à laisser tomber l'armure que vous portez en vous, celle qui vous sert à vous protéger de l'extérieur.

"C'est juste une armure, elle ne s'accroche pas à vous. Vous vous y accrochez; aussi, lorsque vous en devenez conscient, vous pouvez simplement la lâcher. L'armure est morte; si vous ne la portez pas, elle disparaîtra.

Non seulement vous la portez, mais vous la dorlotez et l'alimentez et cela, continuellement. Mais c'est dans cet état qu'est la civilisation; dans un état très névrosé.

Chaque enfant est fluide, il n'a aucune partie figée en lui; le corps entier est une unité organique. La tête n'est pas plus importante et les pieds ne sont pas moins importants, en fait, la division n'existe pas; il n'y a aucune démarcation. Mais peu à peu les démarcations commencent à se faire. Alors la tête devient le maître, le patron et le corps entier est divisé en parties. Quelques parties sont acceptées par la société et d'autres ne le sont pas. Quelques parties sont dangereuses pour la société et doivent presque être détruites; cela crée tout le problème.
Aussi, vous devez observer là où vous sentez des limitations dans le corps. "

Faites simplement trois choses.

Première Étape: Expirez profondément !

"Une première chose, assis ou en marchant ou chaque fois que vous ne faites rien, expirez profondément. L'accent devrait être sur l'expiration, pas sur l'inspiration; aussi, expirez profondément. Rejeter autant d'air que vous le pouvez, rejetez et expirez par la bouche. Mais faites-le lentement, de façon à ce que cela prenne du temps; plus cela est long mieux c'est, parce qu'alors cela va plus en profondeur. Lorsque tout l'air à l'intérieur du corps est rejeté, alors le corps inspire. Ne faites pas l'inspiration, l'expiration devrait être lente et profonde et l'inspiration devrait être rapide. Cela changera l'armure près de la poitrine et cela changera votre gorge aussi."

Deuxième Étape: Courez pour votre Vie !

"La deuxième chose, si vous pouvez commencer à courir un peu, cela sera utile. Pas beaucoup de kilomètres, juste un fera l'affaire. Visualisez simplement qu'un poids disparaît des jambes, comme s'il tombait. Les jambes portent l'armure si votre liberté a trop été limitée; si l'on vous a dit de faire ceci et de ne pas faire cela; d'être ceci et de ne pas être cela; d'aller ici et ne pas aller là. Ainsi, commencez à courir et en courant mettez également plus d'attention sur l'expiration. Une fois que vous retrouverez vos jambes et leur fluidité, vous aurez un flux d'énergie énorme."

Troisième Étape: Désarmurez-vous !

"Le soir lorsque vous allez vous coucher, la troisième chose à faire est d'enlevez vos vêtements et, tandis que les enlevez, d'imaginer simplement que non seulement vous enlevez vos vêtements mais que vous enlevez également votre armure. Faites-le véritablement, enlevez-la et ayez une bonne et profonde expiration, endormez-vous ensuite comme si vous n'aviez pas d'armure, avec rien sur le corps, aucune restriction."

Aucun commentaire :