Recherche personnalisée

Comment faire le vide en soi

Apprenez comment faire le vide en soi avec La méditation OSHO du jour.

"Supposez que votre forme inerte soit une pièce vide avec des parois en peau ... et à l'intérieur, tout est vide. C'est l'une des techniques les plus belles.

Asseyez-vous dans une position méditative, détendu, seul; votre colonne vertébrale est droite et le corps tout entier est détendu, comme si tout le corps était suspendu à la colonne vertébrale.
Fermez alors vos yeux; pendant quelques instants, continuez à vous sentir détendu, plus détendu, à devenir plus calme, de plus en plus calme. Faites cela pendant un moment, juste pour être en accord. Puis brusquement, ayez la sensation que votre corps est juste une paroi de peau et il n'y a rien à l'intérieur; il n'y a personne à l'intérieur, la maison est vide.
Parfois vous sentirez des pensées passer, des nuages de pensées se déplacer, mais ne pensez pas qu'ils vous appartiennent. Vous n'êtes pas. Pensez simplement qu'elles errent dans un ciel vide; elles n'appartiennent à personne, elles n'ont pas de racines.
Vraiment c'est le cas; les pensées sont comme des nuages se déplaçant dans le ciel, elles n'ont pas de racines et elles n'appartiennent pas au ciel, elles errent simplement dans le ciel. Elles vont et viennent et le ciel reste intact, non influencé.


Ressentez que votre corps est juste une paroi de peau et il n'y a personne à l'intérieur.
Les pensées continueront toujours; du fait de la vieille habitude, d'un vieil élan, d'une vieille coopération, les pensées continueront à venir. Mais pensez simplement qu'elles sont des nuages déracinés se déplaçant dans l'espace; elles ne vous appartiennent pas, elles n'appartiennent à personne d'autre. Il n'y a personne à qui elles peuvent appartenir, vous êtes vide.
Ce sera difficile, mais seulement du fait des vieilles habitudes, rien d'autre. Votre mental voudrait attraper certaines pensées, être identifié avec elles, bouger avec elles, les apprécier, s'y livrer. Résistez ! Dites simplement qu'il n'y a personne pour s'y livrer, qu'il n'y a personne pour se battre, qu'il n'y a personne pour faire quoi que ce soit avec cette pensée.


En quelques jours, en quelques semaines, les pensées ralentiront, elles se raréfieront. Les nuages commenceront à disparaître ou, même s'ils viennent, il y aura de grands vides de ciel sans nuages lorsque les pensées ne seront pas là. Une pensée passera, puis aucune ne viendra pendant un moment. Ensuite, une autre viendra et il y aura de nouveau un intervalle.
Dans ces intervalles vous connaîtrez pour la première fois ce qu'est le vide. Et cet aperçu vous remplira d'un si profond bonheur que vous ne pouvez pas imaginer."

Merci de partager cet article sur Facebook en cliquant sur le bouton "J'aime" ci-dessous. Si, vous aussi, vous l'avez trouvé sympa, bien sûr ! Merci d'avance :

Aucun commentaire :