Comment ne pas être esclave de ses pensées



La méditation OSHO du jour vous aidera à ne plus être dominé par vos pensées.

Première Étape: Ne vous identifiez pas avec vos Pensées et Sentiments


"Si vous voulez renverser la domination du mental, détruisez toutes les identifications qui s'y rattachent. Une pensée surgit en vous; ne soyez pas "un" avec elle ! En devenant "un" avec elle, vous lui donnez de la force; éloignez-vous. Tenez-vous comme si vous étiez simplement debout sur le bord de la route à observer les gens passer. Regardez-la comme vous regarderiez un nuage dans le ciel lointain tandis que vous êtes debout ici sur la terre. Ne vous identifiez pas; ne soyez pas "un" avec vos pensées. Ne dites pas: "c'est ma pensée". Dès que vous dites "ma", vous êtes identifié; dès que vous êtes identifié avec elle, toute votre énergie va dans cette pensée. C'est cette énergie qui fait de vous un esclave et c'est votre propre énergie !
Ne soyez pas identifié. Dès que vous commencez à être éloigné de vos pensées, elles commencent à perdre de leur force et à devenir sans vie, car alors elles ne reçoivent aucune énergie."

Deuxième Étape: Attendez l'intervalle.

"Chaque fois que la colère vient, éloignez-vous d'elle et observez. Laissez la colère monter; laissez-la pénétrer votre corps. Elle vous enveloppera de tous les côtés. Laissez cela être ! Vous devez seulement vous rappeler une petite chose; vous n'êtes pas votre colère. Ne soyez pas dans une trop grande hâte pour y plonger, ce pourrait alors être difficile d'en sortir.
Observez votre colère, mais soyez ferme sur un point; si vous deviez vraiment répondre à l'homme qui vous a insulté, faites le lorsque la colère est partie; en aucun cas ne répondez avant cela.
Au début, cela sera difficile, très difficile. Vous devrez être très alerte et sur vos gardes, mais graduellement cela deviendra facile. Plus la distance que vous créez entre vous et vos pensées est grande, plus vous établissez votre contrôle. Mais vous vous tenez, si près, tellement près de vos désirs que vous avez même oublié qu'il y a une distance entre eux et vous, qu'il y un intervalle entre les deux.

Commencez aujourd'hui. Les résultats ne viendront pas immédiatement, parce que votre intimité, votre association, ont existé depuis d'innombrables naissances. De telles vieilles associations ne peuvent pas être brisées en un jour; cela prendra du temps, mais un effort léger de votre part portera ses fruits, parce que c'est une fausse identification.
Tant que votre mental est votre maître, vous resterez un esclave.

Dès l'instant où vous comprenez la réalité, une liberté naturelle émerge.
Ne vous battez pas avec le mental. Combattez et la liberté naturelle n'en résultera pas. Si vous vous battez, vous donnez au mental un statut. Vous vous battez avec une personne seulement lorsque vous la considérez comme votre égal. Auparavant c'était un ami, maintenant c'est un ennemi. Le maître n'est pas un égal; le maître est toujours au-dessus - dans les cieux et le domestique est toujours au-dessous - sur la terre. Lorsque vous êtes le maître vous acquérez la liberté qui est naturelle et cette liberté est unique."

Aucun commentaire :