La pensée positive du 30 Mai 2009

"En ce jour, je célèbre tout ce que je suis et tout ce que je vais devenir." - Louise L. Hay

L'art d'être mère

"Devenez mère, mais ne prenez pas pour acquis qu'il suffit d'être femme pour être forcément une mère ; c'est une erreur. La maternité est un grand art, qu'il vous faut apprendre. Commencez donc par l'apprendre !

Premièrement, ne traitez jamais l'enfant comme s'il était à vous ; ne possédez jamais un enfant. L'enfant vient par vous, mais il ne vous appartient pas. Aimez l'enfant, mais ne le possédez jamais...

Seule une chose peut être possédée : on peut posséder une maison, on peut posséder une voiture – jamais une personne. Avant son arrivée, vous devriez être capable d'accueillir l'enfant comme un être indépendant, comme une personne à part entière, pas seulement comme votre enfant.

Deuxièmement : traitez l'enfant comme vous traiteriez une personne adulte. Ne traitez jamais un enfant comme un enfant. Traitez le avec un profond respect.

L'enfant est très fragile, désarmé. Il est très difficile de respecter l'enfant. Il est très facile de l'humilier.

Une fois que vous respectez l'enfant, vous n'essayez pas de lui imposer vos idées. Simplement vous lui donnez la liberté – la liberté d'explorer le monde. Vous l'aidez à être de plus en plus fort pour explorer le monde, mais vous ne lui donnez jamais de directives. Vous lui donnez de l'énergie, vous lui donner de la protection, vous lui donner de la sécurité, tout ce dont il a besoin, mais vous l'aidez à s'éloigner de vous pour explorer le monde.

Et la troisième chose : n'écoutez pas la morale, n'écoutez pas la religion, n'écoutez pas la culture ; écoutez la nature. Tout ce qui est naturel est bon, même si cela vous est parfois très difficile, très inconfortable.. parce que vous n'avez pas été élevés à l'écoute de la nature. Vos parents ne vous ont pas élevés dans l'art authentique : l'amour. Ne répétez pas les mêmes erreurs.

Tout d'abord, mettre un enfant au monde est une affaire très risquée. Mais si vous le voulez quand même, mettez au moins au monde un enfant qui sera totalement différent, qui ne sera pas malheureux, qui aidera au moins le monde à être un peu plus en fête ; un enfant qui apportera un peu plus de réjouissance sur terre... un peu plus de rire, d'amour, de vie.
" - Osho

La Terre est belle. A vous de voir !

La Terre est belle ou pas. Ce monde est un Paradis ou un Enfer. Cela dépend uniquement de vous, de vos pensées :

"La terre est belle. Si vous commencez à vivre sa beauté, à savourer ses joies sans culpabilité dans votre coeur, vous serez au paradis. Si vous condamnez toutes choses, chaque petite joie, si vous cédez au poison de la condamnation, alors la même terre se transformera en enfer -- mais seulement pour vous. Cela dépend de vous, non où vous vivez, c'est une question de votre propre transformation intérieure. Ce n'est pas un changement de lieu, c'est un changement d'espace intérieur." - Osho

Quelques citations de Chuang Tzu

Aujourd'hui, je vous propose de méditer sur quelques citations de ce sage taoïste.
Je remercie Marie de les avoir publiées sur son blog.

"Le meilleur usage que l'on puisse faire de la parole est de se taire.

On peut devenir parfait, mais ignorer la perfection: voilà la perfection.

N'utilisez pas l'esprit d'hier pour percevoir les événements d'aujourd'hui.

Les hommes connaissent tous l'utilité d'être utile, mais aucun ne connaît l'utilité d'être inutile.

Savoir s'arrêter devant l'incompréhensible est la suprême sagesse.

La presque totalité des hommes s'imagine qu'être jugé apte à quelque chose est un bien.
En réalité, c'est être jugé inapte à tout qui est un avantage.

Un chien n'est pas considéré comme bon chien parce qu'il est bon aboyeur; un homme n'est pas considéré comme bon homme parce qu'il est bon parleur. "

Les enfants sont libres

La citation du jour concerne tous les parents. Parents, Osho vous fait comprendre que vos enfants ne doivent pas être esclaves de vos ambitions, de vos désirs. Ils ont leur propre vie à mener comme vous avez à vous occuper de la vôtre :

"Je peux comprendre la peur des parents, que leurs enfants puissent aller dans une direction qu'ils n'aiment pas - mais c'est votre problème. Vos enfants ne sont pas nés pour correspondre à vos goûts et à vos dégoûts. Ils doivent vivre leur vie et vous devriez vous réjouir qu'ils vivent leur vie -- quelle qu'elle soit." - Osho

Quelle est votre attitude envers l'argent ?

La citation du jour nous enseigne que la bonne attitude envers l'argent consiste à ne pas en être esclave. Est-ce le cas pour vous ?

"J'ai vécu sans argent, j'ai vécu avec argent, et j'ai une confession à faire : il est toujours préférable de vivre avec argent plutôt que sans. L'argent est utile. Il ne faut pas en être esclave, c'est tout. Je ne suis pas contre l'argent ; il faut l'utiliser. C'est une bonne invention, utilitaire. Cela aide. C'est extrêmement utile ; mais utilisez-le, ne soyez pas utilisé par lui.

L'argent ne devrait pas être votre maître ; vous devriez en être le maître, c'est tout...
Aussi, si vous me demandiez mon avis, je suggérerais que si vous avez le choix entre vivre avec ou sans argent, vous viviez avec argent. Cela vous donnera plus d'expérience, cela vous amènera plus vite à Dieu, car vous en serez plus vite lassé.

Un homme pauvre ne se lasse jamais de l'argent, souvenez-vous en. Comment se lasser de quelque chose que vous n'avez pas ? Un homme pauvre aspire sans cesse à avoir de l'argent, il en désire, il en rêve. Seul un homme riche en a fini avec l'argent. En fait, c'est la définition de l'homme riche. Il a connu, il a vu ce que l'argent peut donner. Et maintenant il voudrait quelque chose de plus, que l'argent ne peut jamais donner.

Je ne dis pas que l'argent peut vous donner Dieu, la paix, ou le bonheur. Mais il y a des gens insensés qui s'attendent à ce que l'argent leur apporte la félicité...

L'argent ne peut pas vous donner la félicité, ne peut vous donner la paix, Dieu, le Paradis. Mais pour le savoir, il faut avoir de l'argent. Alors vous devenez clairement conscient de ce que l'argent peut vous donner et ne peut pas vous donner...

Dieu n'a rien à voir avec l'argent. Vous pouvez avoir Dieu avec autant d'argent que vous voulez et vous pouvez avoir Dieu sans argent. Dieu n'a rien à voir avec l'argent. Un homme riche peut devenir religieux, un homme pauvre peut devenir méditatif. Mais voici ce que j'en pense : si un homme pauvre veut devenir méditatif, il aura besoin d'une immense intelligence – car il devra voir la futilité de l'argent alors qu'il n'en a pas. Il aura besoin d'une immense intelligence... Si un homme riche veut être religieux, il n'a besoin que d'une intelligence moyenne.

Aussi, si un homme pauvre devient religieux, c'est un grand sage. Et si un homme riche ne devient pas religieux, c'est un insensé, un idiot." - Osho


Comment vivre joyeusement

Aujourd'hui, Osho nous enseigne que pour vivre joyeusement, il faut d'abord regarder dans son coeur.

"Regardez profondément dans votre coeur.
Ecoutez la calme petite voix intérieure. Et souvenez-vous d'une chose: la vie ne s'accomplit qu'à travers les désirs, jamais à travers les ambitions.


La vie ne devient joyeuse qu'à travers le coeur, jamais à travers l'intellect. L'intellect crée la science, le coeur crée la religion.


L'intellect peut vous donner une meilleure technologie, de meilleurs gadgets.
Le coeur vous donne les valeurs réelles, ultimes : amour, félicité, vérité, liberté, conscience, Dieu.

Et la vie sans ces valeurs est sans valeur." - Osho

Comment aimer vraiment

Sur le site de l'éditeur suisse des livres d'Osho, on peut trouver pas mal de réflexions sur des thèmes universels.

Dans le texte qui suit, Osho nous donne sa vision de l'amour et sa méthode pour aimer véritablement.

"L'amour est comme un oiseau libre d'aller partout, le ciel tout entier est sa liberté. Vous pouvez attraper l'oiseau, vous pouvez le mettre dans une belle cage dorée, et l'on pourrait penser que c'est le même oiseau que celui qui volait en liberté et qui avait le ciel tout à lui. Ce n'est le même oiseau qu'en apparence, ce n'est pas lui, vous l'avez tué. Vous lui avez coupé les ailes. Vous lui avez pris son ciel. Et les oiseaux se fichent de votre or : aussi précieuse soit-elle, votre cage est une prison.

Et c'est ce que nous faisons de notre amour : nous fabriquons des cages dorées. Nous avons peur, parce que le ciel est immense, peur que l'oiseau ne revienne pas. Pour le tenir sous contrôle, nous devons l'emprisonner. C'est ainsi que l'amour devient mariage.

L'amour est un oiseau qui vole : le mariage est un oiseau dans une cage dorée. Et l'oiseau, à coup sûr, ne pourra jamais vous pardonner. Vous avez détruit toute sa beauté, toute sa joie, toute sa liberté.

Les amoureux ont toujours peur. Ils ont peur parce que l'amour vient comme la brise. Vous ne pouvez le créer, ce n'est pas quelque chose que l'on fabrique – il vient. Mais tout ce qui vient de lui-même peut aussi repartir de lui-même ; c'est un corollaire naturel. L'amour vient, et les fleurs s'épanouissent en vous, les chansons vous montent dans le coeur, l'envie de danser... mais avec une peur cachée. Que se passera-t-il si cette brise qui vous est venue, fraîche et parfumée, vous quitte demain ?... Car l'existence ne se limite pas à vous. Et la brise n'est qu'une invitée : elle restera chez vous aussi longtemps qu'elle en aura envie, et elle pourra partir d'un moment à l'autre.
Ceci crée une peur chez les gens, et ils deviennent possessifs.

On devrait s'aimer, aimer intensément, aimer totalement, et ne pas se soucier du lendemain. Si l'existence a été si merveilleuse aujourd'hui, faites-lui confiance : demain elle sera encore plus belle et plus merveilleuse. A mesure que grandit votre confiance, l'existence se montre de plus en plus généreuse à votre égard. Elle déversera plus d'amour sur vous. Elle fera pleuvoir sur vous encore plus de fleurs de joie et d'extase.

Aimez intensément, totalement, et vous ne penserez jamais à créer d'asservissement, de contrat. Vous ne penserez jamais à rendre quelqu'un dépendant. Si vous aimez, vous ne serez jamais cruel au point de détruire la liberté de l'autre. Vous l'aiderez, vous élargirez son ciel.

C'est le seul critère de l'amour : il donne la liberté, et il donne inconditionnellement."

Comment aimer son travail

Aimer véritablement son travail consiste à l'accomplir sans rien attendre en retour, pas la moindre récompense.
C'est l'enseignement du jour :

"Si chacun apprend cet art simple d'aimer son travail, quel qu'il soit, d'y prendre plaisir sans demander aucune reconnaissance, nous aurions un monde plus beau et joyeux..
Cependant le monde vous a enfermé dans un mode miséreux. Ce que vous faites n'est pas bien parce que vous l'aimez, parce que vous le faites parfaitement -- mais parce que le monde en reconnaît la valeur, le récompense, vous donne des médailles d'or, des prix Nobel..." - Osho


Découvrez d'autres citations d'Osho en cliquant sur ce lien 

Vivre intelligemment

Dans cette citation Osho nous présente une façon de vivre intelligemment. Pour le maître Zen, il suffit de faire ce que l'on aime et d'une manière qui permette de rendre la vie de son entourage plus agréable.

"Faites simplement quoi que ce soit qui est agréable -- agréable pour vous et agréable pour votre entourage. Faites simplement quelque chose qui vous apporte un chant et crée un rythme de fête autour de vous.

C'est cette vie que j'appelle une vie religieuse. Elle est sans principe, elle est sans discipline. Elle est sans loi. Elle n'a qu'une approche unique et c'est vivre intelligemment." - Osho

Une définition de la sagesse

Aujourd'hui, je vous propose une définition de la sagesse selon le maître Zen Osho :
"Lorsque vous êtes à même de voir sans poussière de savoir sur le miroir de votre âme, lorsque votre âme est sans poussière de savoir, lorsqu'elle est simplement un miroir, elle reflète ce qui est.
C'est la sagesse. Cette réflexion de ce qui est, est sagesse." - Osho

Deviendrez-vous une fleur ?

Deviendrez-vous une fleur ou resterez-vous à l'état de graine ?
A chaque moment, la Vie vous propose ce choix. Alors que faîtes-vous ?

"L'homme est né en tant que graine, il peut devenir une fleur, il peut ne pas le devenir. Tout dépend de vous, ce que vous faites de vous-même. Tout dépend de vous que vous mûrissiez ou non. C'est votre choix et à chaque instant le choix doit être fait face, à chaque instant vous êtes à un carrefour." - Osho

L'amour et la liberté

Aujourd'hui, je vous invite à méditer sur cette belle citation concernant l'amour et la liberté :

"L'amour est un sous produit de la liberté, c'est la joie qui déborde de la liberté, c'est le parfum de la liberté. En premier lieu la liberté doit être là, l'amour vient ensuite." - Osho

Le moment présent

Intéressez vous au moment présent et non à ce qui devrait être. C'est le conseil du jour du sage Osho :

"La plus grande obsession dont souffre l´humanité est celle de "ce qui devrait être".
C´est une sorte de folie. La personne véritablement saine n'est aucunement concernée par ce qui devrait être. Sa seule préoccupation est l'immédiat de ce qui est.

Et vous serez étonné: si vous entrez dans l'immédiat, vous y trouverez l'ultime.
Si vous entrez dans ce qui est tout près vous y trouverez toutes les étoiles les plus lointaines.

Si vous entrez dans le moment présent, l'éternité tout entière est dans vos mains." - Osho