Recherche personnalisée

Comment faire le vide en soi

Apprenez comment faire le vide en soi avec La méditation OSHO du jour.

"Supposez que votre forme inerte soit une pièce vide avec des parois en peau ... et à l'intérieur, tout est vide. C'est l'une des techniques les plus belles.

Asseyez-vous dans une position méditative, détendu, seul; votre colonne vertébrale est droite et le corps tout entier est détendu, comme si tout le corps était suspendu à la colonne vertébrale.
Fermez alors vos yeux; pendant quelques instants, continuez à vous sentir détendu, plus détendu, à devenir plus calme, de plus en plus calme. Faites cela pendant un moment, juste pour être en accord. Puis brusquement, ayez la sensation que votre corps est juste une paroi de peau et il n'y a rien à l'intérieur; il n'y a personne à l'intérieur, la maison est vide.
Parfois vous sentirez des pensées passer, des nuages de pensées se déplacer, mais ne pensez pas qu'ils vous appartiennent. Vous n'êtes pas. Pensez simplement qu'elles errent dans un ciel vide; elles n'appartiennent à personne, elles n'ont pas de racines.
Vraiment c'est le cas; les pensées sont comme des nuages se déplaçant dans le ciel, elles n'ont pas de racines et elles n'appartiennent pas au ciel, elles errent simplement dans le ciel. Elles vont et viennent et le ciel reste intact, non influencé.


Ressentez que votre corps est juste une paroi de peau et il n'y a personne à l'intérieur.
Les pensées continueront toujours; du fait de la vieille habitude, d'un vieil élan, d'une vieille coopération, les pensées continueront à venir. Mais pensez simplement qu'elles sont des nuages déracinés se déplaçant dans l'espace; elles ne vous appartiennent pas, elles n'appartiennent à personne d'autre. Il n'y a personne à qui elles peuvent appartenir, vous êtes vide.
Ce sera difficile, mais seulement du fait des vieilles habitudes, rien d'autre. Votre mental voudrait attraper certaines pensées, être identifié avec elles, bouger avec elles, les apprécier, s'y livrer. Résistez ! Dites simplement qu'il n'y a personne pour s'y livrer, qu'il n'y a personne pour se battre, qu'il n'y a personne pour faire quoi que ce soit avec cette pensée.


En quelques jours, en quelques semaines, les pensées ralentiront, elles se raréfieront. Les nuages commenceront à disparaître ou, même s'ils viennent, il y aura de grands vides de ciel sans nuages lorsque les pensées ne seront pas là. Une pensée passera, puis aucune ne viendra pendant un moment. Ensuite, une autre viendra et il y aura de nouveau un intervalle.
Dans ces intervalles vous connaîtrez pour la première fois ce qu'est le vide. Et cet aperçu vous remplira d'un si profond bonheur que vous ne pouvez pas imaginer."

Merci de partager cet article sur Facebook en cliquant sur le bouton "J'aime" ci-dessous. Si, vous aussi, vous l'avez trouvé sympa, bien sûr ! Merci d'avance :

Comment méditer

"Méditer c'est regarder dans votre vide intérieur, l'accueillir, l'apprécier, être un avec lui, sans désir de le remplir -- il n´est nul besoin, parce qu'il est déjà plein.

Il apparaît vide parce que vous ne le voyez pas de la bonne façon. Vous voyez à travers le mental. C'est la mauvaise façon.

Si vous laissez le mental de côté et regardez dans votre vide intérieur, il a une extraordinaire beauté, il est divin, il est débordant de joie. Il n'est besoin de rien d'autre."
- Osho

La détente

"Essayez de vous relaxer et vous trouverez que vous êtes plus tendu que jamais. Essayez davantage et vous vous sentirez plus tendu et plus tendu. La détente n'est pas une conséquence, elle n'est pas le résultat d'une activité, elle est le halo de la compréhension." - Osho

Prenez en main les rênes de votre vie !

"Evitez ces prétendants qui décident pour vous, prenez les reines dans vos propres mains. Vous avez à décider.
En fait dans cette prise de décision votre âme naît. Lorsque les autres décident pour vous, votre âme reste endormie et triste. Lorsque vous commencez à décider par vous-même une acuité s'éveille." - Osho

Comment ne pas être esclave de ses pensées



La méditation OSHO du jour vous aidera à ne plus être dominé par vos pensées.

Première Étape: Ne vous identifiez pas avec vos Pensées et Sentiments


"Si vous voulez renverser la domination du mental, détruisez toutes les identifications qui s'y rattachent. Une pensée surgit en vous; ne soyez pas "un" avec elle ! En devenant "un" avec elle, vous lui donnez de la force; éloignez-vous. Tenez-vous comme si vous étiez simplement debout sur le bord de la route à observer les gens passer. Regardez-la comme vous regarderiez un nuage dans le ciel lointain tandis que vous êtes debout ici sur la terre. Ne vous identifiez pas; ne soyez pas "un" avec vos pensées. Ne dites pas: "c'est ma pensée". Dès que vous dites "ma", vous êtes identifié; dès que vous êtes identifié avec elle, toute votre énergie va dans cette pensée. C'est cette énergie qui fait de vous un esclave et c'est votre propre énergie !
Ne soyez pas identifié. Dès que vous commencez à être éloigné de vos pensées, elles commencent à perdre de leur force et à devenir sans vie, car alors elles ne reçoivent aucune énergie."

Deuxième Étape: Attendez l'intervalle.

"Chaque fois que la colère vient, éloignez-vous d'elle et observez. Laissez la colère monter; laissez-la pénétrer votre corps. Elle vous enveloppera de tous les côtés. Laissez cela être ! Vous devez seulement vous rappeler une petite chose; vous n'êtes pas votre colère. Ne soyez pas dans une trop grande hâte pour y plonger, ce pourrait alors être difficile d'en sortir.
Observez votre colère, mais soyez ferme sur un point; si vous deviez vraiment répondre à l'homme qui vous a insulté, faites le lorsque la colère est partie; en aucun cas ne répondez avant cela.
Au début, cela sera difficile, très difficile. Vous devrez être très alerte et sur vos gardes, mais graduellement cela deviendra facile. Plus la distance que vous créez entre vous et vos pensées est grande, plus vous établissez votre contrôle. Mais vous vous tenez, si près, tellement près de vos désirs que vous avez même oublié qu'il y a une distance entre eux et vous, qu'il y un intervalle entre les deux.

Commencez aujourd'hui. Les résultats ne viendront pas immédiatement, parce que votre intimité, votre association, ont existé depuis d'innombrables naissances. De telles vieilles associations ne peuvent pas être brisées en un jour; cela prendra du temps, mais un effort léger de votre part portera ses fruits, parce que c'est une fausse identification.
Tant que votre mental est votre maître, vous resterez un esclave.

Dès l'instant où vous comprenez la réalité, une liberté naturelle émerge.
Ne vous battez pas avec le mental. Combattez et la liberté naturelle n'en résultera pas. Si vous vous battez, vous donnez au mental un statut. Vous vous battez avec une personne seulement lorsque vous la considérez comme votre égal. Auparavant c'était un ami, maintenant c'est un ennemi. Le maître n'est pas un égal; le maître est toujours au-dessus - dans les cieux et le domestique est toujours au-dessous - sur la terre. Lorsque vous êtes le maître vous acquérez la liberté qui est naturelle et cette liberté est unique."

Rire et relaxation


La méditation suivante utilise le rire pour provoquer la relaxation du corps tout entier.
"Il y a certains moments où, sans en être conscient, vous êtes dans un lâcher prise. Par exemple, lorsque vous riez vraiment; un rire venant du ventre, pas de la tête, mais de votre ventre; sans le savoir, vous êtes détendu, vous êtes dans un lâcher prise. C'est pourquoi le rire est si salutaire. Il n'y a aucune autre médecine qui peut vous aider autant dans le fait d'atteindre le bien être. La prochaine fois que vous riez, soyez alerte de combien détendu vous êtes. "

Quand: Le soir avant de vous endormir et le matin au réveil.
Durée: 10 à 40 minutes.

Première Étape:
Créez un gloussement
"Assis en silence, créez simplement un gloussement de rire dans votre être, comme si le corps tout entier glousse de rire. Avec le rire, commencez à vous balancer, laissez le rire s'étendre à vos mains, à vos pieds. S'il vient bruyamment, permettez-le; s'il vient tranquillement, permettez-le. Permettez à tout votre corps d'être impliqué, pas juste les lèvres et la gorge, mais laissez le rire monter de vos talons et laissez ensuite ces ondulations subtiles se déplacer vers le ventre. Visualisez vous en tant que petit enfant et si l'envie vous en vient, roulez par terre comme un enfant. Le bruit n'est pas tant significatif que la totalité de votre engagement.
Ne restez pas raide; détendez-vous et coopérer. Si au début vous l'exagérez un peu, cela aidera."


Deuxième Étape: Enracinez-vous
"Allongez-vous sur la terre ou sur le plancher, à plat ventre sur la terre et nu est le mieux. Prenez contact avec la terre, sentez que la terre est votre mère et que vous êtes un enfant, perdez-vous dans cette sensation, respirez avec la terre, sentez-vous un avec la terre."
Troisième Étape: Dansez !
"Dansez pendant 20 minutes, mettez de la musique et dansez, à l'extérieur s'il fait assez chaud, autrement à l'intérieur. Après ce temps de contact avec la terre, votre danse aura une qualité différente, parce que la terre stimule. En six à huit mois vous verrez apparaître de grands changements. Le rire avant le sommeil donnera le ton à votre sommeil, vos rêves deviendront plus joyeux, plus exubérants et ils aideront votre rire du matin; ils créeront un contexte et le rire du matin donnera le ton à toute votre journée."
Pendant la journée, chaque fois qu'il y a une occasion de rire, riez.