Recherche personnalisée

Devenez la Clarté d'un Ciel sans Nuage

Je vous propose cette belle méditation Osho pour faire le vide en soi :




"Si vous méditez sur le ciel ouvert, sans nuage, vous sentirez soudain que le mental disparaît, le mental s'affaiblit, il y aura des vides.

Soudain vous prendrez conscience que c'est comme si le ciel clair est aussi entré en vous. Il y aura des intervalles, pendant un moment, les pensées cesseront, comme si le trafic avait cessé et que personne ne se déplace plus. Au début, ce sera seulement pendant quelques moments, mais même ces moments transforment. Peu à peu le mental ralentira, des vides plus grands apparaîtront, pendant de longues minutes il n'y aura pas de pensée, pas de nuage.

Méditer sur le ciel est beau. Allongez-vous tout simplement, de façon à oublier la terre, allongez-vous juste sur le dos, sur n'importe quelle plage solitaire, sur n'importe quel sol et regardez simplement le ciel. Mais un ciel clair sera utile, sans nuage, infini. En regardant fixement le ciel, sentez sa clarté, le fait d'être sans nuages, l'étendue illimitée et entrez ensuite dans cette clarté, devenez un avec elle. Ressentez-vous comme si vous étiez devenu le ciel, l'espace.

Mais si ce n'est pas l'été que ferez-vous ? Si le ciel est sombre, gris, fermez alors vos yeux et entrez simplement dans le ciel intérieur. Fermez juste vos yeux et si vous voyez quelques pensées, voyez-les comme si elles étaient des nuages flottant dans le ciel. Soyez conscient du fond du ciel et soyez indifférent aux pensées.

Nous sommes trop concernés par les pensées et jamais conscient des vides. Une pensée passe et avant qu'une autre entre, il y a un vide, dans ce vide le ciel est là. Alors, chaque fois qu'il n'y a pas de pensée, qu'y a t'il ? Le vide est là. Ainsi si le ciel est sombre, que ce n'est pas l'été et que le ciel n'est pas clair, fermez vos yeux, concentrez votre mental sur le fond du ciel, le ciel intérieur dans lequel les pensées vont et viennent.

Ne prêtez pas beaucoup d'attention aux pensées, portez l'attention sur l'espace dans lequel elles se déplacent. Alors le ciel d'été arrive à l'intérieur."

Découvrez des citations d'Osho

Aucun commentaire :