Recherche personnalisée

La solution pour rompre la solitude

C. m'écrit souffrir de solitude :

"Bonjour,

Je sais que je ne suis pas le seul dans ce cas et ça me semble un peu égoïste de ma part, mais je sais aussi que par moment cela fait du bien de parler.

Je ne sais pas trop comment en parler parce que je n'ai pas trop l'habitude de me "plaindre" ou même d'en parler..

Cela va faire depuis presque sept mois que je suis chez-moi et puis quasiment neuf mois que j'ai arrêté les études et ce à cause d'une Ts ou tentative se suicide.

Au début cela faisait presque un an - deux ans que j'étais en dépression (à cause d'une histoire de coeur) et pendant ce temps je ne faisais rien pour aller mieux, donc je buvais, fumait, me droguait, mais à un moment je n'en pouvais plus et je me sentais de trop et j'ai fait cette Ts et encore pour d'autres problèmes d'amour.

Ensuite j'ai été hospitalisé dans un centre pour ados’ dépressif et suicidaire à Bordeaux. Après cette hospitalisation j'ai de nouveau décidé de me reprendre en main, de recommencer mes études et avec la personne que j'aimais tout sembler s'arranger.

Mais malheureusement tout ceci n'était qu'une illusion et cette personne décida de couper les ponts avec moi et cela je le pense à cause de ma Ts et de mon égoïsme.

Et par la suite, vu qu'on était dans le même cercle d'amis j'ai définitivement coupé les ponts avec presque tous mes amis en gardant le contact qu'avec mes deux "meilleurs amis".

Mais depuis peu je regrette beaucoup de choses, mes erreurs passées, mon comportement avec certaines personnes, mes mensonges, car je me sentais seul. À cause de mes nombreuses erreurs, je me considère comme quelqu’un de mauvais et même si avant on disait de moi que j’étais très gentil et généreux..

Je ne sais pas comment d'écrire cette solitude, je crois que j'ai besoin d'être aimé ou du moins d'être en couple pourtant je ne mérite pas d'être aimé et si je suis avec quelqu'un je lui ferais du mal et je ne veux pas.

Du fait que je suis un peu isolé à cause du lieu que j'habite et que je ne vois presque plus personne, sauf que très rarement je me sens seul et ce même en habitant chez mes parents avec mon frère et ma soeur.

J'ai 18 ans et je trouve ça un peu idiot de ma part, je suis comment on pourrais dire, dépendant des sentiments et surtout de l'amour. Pourtant je n'en parle à personne, quand on me voit on pourrais même croire que je suis totalement en forme. J'essaie de garder un masque pour ne plus faire de mal à ma famille et aux amis qui me reste.

Je n'ai plus envie de voir de psy' car ils ne m'ont pas tellement aidé dans le passé, je m'étais surtout débrouillé par moi-même pour me remettre sur pied. Mais là je ne sais pas je vacille, trop de solitude me rends un peu trop triste...

Excusez mon égoïsme..."



La solitude n'est pas autre chose qu'aimer sa propre compagnie. Souffrir de solitude c'est donc ne pas se sentir à l'aise avec soi-même. Pour fuir cette réalité, divers moyens sont possibles comme par exemple s'abrutir au travail, sombrer dans l'alcool, ou rechercher désespérement la compagnie d'autrui. Dans un premier temps, tous les moyens sont bons pour échapper votre vie, si misérable à vos yeux.

Malheureusement, vous vous êtes rendu compte que cela ne résolvait pas vos problèmes et ce pour une raison bien simple. Vous aurez beau partir au bout du monde, vous ne pouvez pas échapper à vous-même.

La solution durable pour vaincre votre solitude est donc d'apprendre à vous réconcilier avec vous-même.

Cela commence par accepter votre passé pour mieux préparer l'avenir. Ne regrettez rien de ce que vous avez fait. Vous avez fait des erreurs. Et alors quoi ? Vous êtes une personne humaine. Et un être humain est une créature imparfaite. Il est donc normal que vous fassiez des erreurs.

Ce qui compte c'est de retenir la leçon de vos échecs ou de vos erreurs. Dites-vous que vous ferez de mieux la prochaine fois ou que vous ne recommencerez plus la même chose.

Vous savez la vie est simple. Si vous continuez à faire ce que vous avez toujours fait alors vous obtiendrez toujours ce que vous avez toujours obtenu. Pour que les choses changent, il vous faut donc changer de comportement.

Prenez conscience, même si cela est difficile au début, de tout ce que la vie vous a apporté de bien. Par exemple, vous avez un toit, vous pouvez manger à votre fin, que sais-je encore?

Si vous avez l'impression que personne ne vous aime, dites-vous bien que la vie au moins vous aime.
Et oui ! Elle vous permet d'être encore de ce monde et de faire des rencontres à partir du moment où vous ne restez pas cloîtré chez vous à ne rien faire.

Pour améliorer votre estime de vous-même, ayez conscience de votre valeur.
Je vous conseille donc de prendre une feuille et de noter tout ce qui fait que vous êtes différents des autres. Notez que vous savez faire, vos qualités, tout ce que vous pourriez partager avec quelqu'un si vous alliez à sa rencontre.

N'oubliez pas que vous ne pouvez partager quelque chose avec quelqu'un que si vous l'avez déjà en vous. Autrement dit, avant de vous aimez vous-même, vous ne pourrez pas aimez les gens. Vous serez comme un mendiant à la recherche de nourriture pour survivre. Vous demanderez ce que vous êtes incapable d'offrir en retour.

Si vous voulez qu'on vous aime, la façon la plus rapide pour atteindre cet objectif est d'aimer inconditionnellement, les gens, la nature. Simplement tant que vous serez préoccupé à recevoir, vous ne chercherez pas à donner. Vous serez trop préoccupé par vous-même. Or, il ne peut pas y avoir d'amour véritable sans oubli de soi.

Votre objectif des prochains jours est de gagner votre indépendance, en commençant par votre indépendance affective, puisque vous écrivez manquer cruellement d'amour. Je le répète encore une fois, pour avoir des amis, vous devez apprendre à être amical, à vous intéresser sincèrement aux autres au lieu d'attendre que l'on s'intéresse à vous.

Bon courage