Recherche personnalisée

Je ne sais pas dire non. Comment faire ?

Oui c'est sur un ton de colère que je déclame que je ne sais pas dire non!
de plus je m'en veux et bien sûr beaucoup en profite de ce que j'appelle une "faiblesse" de caractère.

Je suis toujours là où quelqu'un a besoin de moi et bien sur ou comme par hasard je me retrouve toujours dans des situations où il y a une urgence, un besoin, une demande (pas souvent justifiée d'ailleurs).

Je ne supporte pas l'hypocrisie et pourtant j'ai l'impression moi même d'être quelque part "hypocrite" en disant oui sur le moment et en le regrettant après bien sur je parle de service à rendre, d'argent à prêter (que je ne revois jamais), d'écoute en pleine nuit (problème avec un compagnon, problème matériel etc..), ce "défaut" je n'arrive absolument pas à m'en défaire et je me retrouve donc souvent entourée de "profiteurs" et dois souvent faire le tri. Peut être un problème de confiance en moi?




Puisque dire trop souvent "oui" vous conduit à des situations inconfortables qui vous causent des soucis, décidez une fois pour toute de dire "non" quand vous en avez envie, quand vous faîtes quelque chose à contre-coeur.

C'est la seule façon de reprendre le contrôle de vie. Vous êtes la seule à pouvoir la changer.

Le pouvoir que les "profiteurs" ont sur vous n'est que celui que vous leur donnez.

En fait vous avez sans doute besoin d'être aimé, valorisée. Cela expliquerait ce besoin d'aller vers les autres, de vous oublier au profit des autres...avec le risque que tous ces gens ne vous rendent pas tout ce que vous leur donnez.

Il est nécessaire que vous preniez le temps de vous accepter comme vous êtes, de vous faire plaisir d'abord à vous. Lorsque vous vous aimerez, vous serez moins tentée d'aller chercher chez les autres l'affection que vous devriez vous porter.

Bon courage.

Célibataire endurci, je déprime. Que faire ?

Je suis célibataire depuis...ben depuis toujours en fait.
J'ai 25 ans et je complexe beaucoup sur mon physique, ce qui m'empêche de "draguer"

J'ai eu 3 relations dans ma vie, qui n'ont duré que le temps d'un week end pour différentes raisons...

Je sais qu'aujourd'hui le meilleur moyen de rencontrer des filles est de passer par des sites de rencontres comme meetic ou adopteunmec. Mais je n'ai pas envie de m'y inscrire. A vrai dire j'ai testé adopteunmec, j'y suis resté 1 mois et n'ai eu aucun contact (surement dû à mon annonce pas très originale et où je disais que j'etais timide...). Je consultais les profils de filles qui me plaisaient et je voyais un nombre impressionnant de visites, de messages, de mecs adoptés. Je ne vois pas comment j'aurais ma chance par rapport à tout ce monde là. Du coup je me suis désinscrit.
Je ne me reconnais pas du tout dans ce nouveau mode de rencontre qui consiste à "se vendre", à mettre des photos aguichantes dans le but d'attirer le maximum de personnes.

J'en viens à me demander si je suis normal. Moi franchement je n'ai pas envie que ma future copine soit inscrite sur un de ces sites, ça voudrait dire qu'elle a rencontré je ne sais combien de mecs...Bref, je ne veux pas de ça !
Franchement quand je vois des photos de nanas qui certes sont mignonnes mais qui se la pètent, ça m'énerve plus qu'autres choses...
J'ai l'impression que l'humilité et la modestie n'existent pas sur ces sites.

Est-ce que ça existe encore des nanas célibataires qui ne sont pas inscrites sur ces sites et qui pensent un peu comme moi ? Franchement j'en doute...
Je dois pas être normal moi, qu'est ce je fous dans cette société ou la "bogoss'attitude" ou "pétass'attitude" et le nombre de conquêtes priment sur le reste ?

Me reste plus qu'à espérer qu'une fille comme moi me tombe du ciel !

Voilà, en fait, en me relisant, mon post ressemble plus à coup de gueule...

Bref toujours est-il que j'ai toujours vécu célibataire et ça me gave de plus en plus. Il me reste pas 36 solutions, soit j'me bouge le cul et je me mets à draguer dans la rue (chose que j'ai jamais osé faire), soit je vais devoir me faire à l'idée que je finirais ma vie seul, sans avoir connu l'Amour (et ça je ne sais pas si je pourrais m'y faire justement...)

Merci de m'avoir lu.




Si vous ne supportez pas l'idée que votre future copine puisse fréquenter un site de rencontres alors n'y mettez pas les pieds.

Plutôt que d'attendre que la fille de vos rêves vous tombe dans les bras il faut déjà que vous ayez une idée précise de ce à quoi elle ressemble.
Demandez-vous aussi quels endroits elle fréquente et faites en sorte qu'on vous y voie.

En fait si vous voulez qu'une fille s'intéresse à vous, il faut faire en sorte que vous puissiez gagner la confiance d'un grand nombre d'entre elles. Demandez-vous ce que vous pouvez faire pour qu'une femme se sente bien en votre compagnie...

Si vous ne croyez pas que votre physique puisse plaire alors il faut trouver une autre facette de votre personnalité que vous puissiez mettre en valeur.

C'est un vrai boulot mais c'est un travail payant !

Bon courage !

Je veux aider mon copain. Comment faire ?

Mon copain a 19ans, je les aurai également dans deux mois. Cela fait un an et demi qu'on est ensemble mais depuis le début je sais qu'il a des problèmes et surtout au niveau "relations sociales".
Tout d'abord il m'a avoué au début de notre relation etre tres affecté par le déces de sa Grandmère il y a + de deux ans &, il y a quelques temps, m'a dit que la seule chose positive dans sa vie c'était moi.

C'est qqn d'extremement timide et pour moi sans aucune confiance en lui même.
Son père le rabaisse souvent en ma présence, en croyant faire de l'humour, mais plutôt vexant.
Il est dans un lycée de filles, seul garçon dans sa classe donc pas d'amis, seulement des gens avec qui il va parler un jour puis plus le lendemain. Il s'y sent mal et déteste ce lieu. Il est dans le secrétariat alors qu'il voudrait etre dans la radio, la télé, les médias.

Physiquement il est tres contradictoire: Il ne s'aime pas, il me dit que personne ne le regarde dans la rue, mais qu'il est bien comme ça. il est tres maigre (mais grand et musclé là ou il faut) et n'arrive pas à grossir, il se cache dans des vetements grands style grande veste à capuche, tshirt simple, et jeans normaux mais trop grands pour lui.
J'ai réussi progressivement à lui faire essayer de nouvelles choses sans le forcer et au final il a accepté de porter des choses qui dans certaines situations vont améliorer son image. A ce niveau là j'ai réussi à lui faire faire d'assez beaux efforts.

Face aux gens, il baisse la tête, ne regarde pas dans les yeux, se courbe et se renferme.
Il a peur de demander des infos dans un magasin sans avoir répété sa phrase avant, il a cherché un stage en telephonant a plusieurs entreprises en une apres midi: voix basse, pas d'enthousiasme et aucune articulation dans la vie de tous les jours. Il s'est présenté devant un responsable de Mcdo habillé "grand", en bafouillant et sans le regarder pour avoir un poste...

Chez lui, il se laisse marcher dessus. Son frere de 15ans l'insulte tte la journée et le rabaisse à la moindre occasion.

J'a beaucoup d'idées pour l'aider, j'ai réussi a lui faire accepter mon aide, il m'a dit qu'il essairait de me parler de tout ce qui ne va pas. Je suis quelqu'un de tres ouverte et posée et j'ai tout mon temps a lui consacrer n'ayant pas de probleme de mon coté.
Désolée pour le pavé mais je cherche des réponses, des idées, des conseils à lui donner à lui, ou à moi, pour mieux l'aider à relever la tête dans tous les sens du terme.


La meilleure façon d'aider ton copain est de l'accepter comme il est et de l'aider à s'épanouir.
Concrètement, il suffit de l'écouter et de lui offrir ton aide si il en exprime le besoin.
Bon courage.

Dois-je tout faire pour sauver une amitié ?

Je suis un homme de 30 ans qui, malgré son âge et une maturité supposée, ne sait plus ce qu'il doit faire pour sauver une amitié importante à ses yeux. Pouvez-vous m'aider?

Pour vous décrire brièvement les faits, j'ai rencontré une personne extraordinaire sur un site il y a plus d'un an. Nos premiers échanges furent plutôt secs. Nous avons toutefois continué de nous écrire sur nos messageries personnelles. Puis vinrent les SMS, MSN... jusqu'à ce que nous nous rencontrions en mai dernier.

Nous n'avons pas cessé de communiquer tous les jours jusqu'à notre rencontre. En juin dernier, elle me disait ne plus souhaiter poursuivre notre amitié, considérant que je ne recherchais qu'une relation "fusionnelle" (d'après ce que j'ai compris, ne vivre qu'à travers une seule et même personne).

Par ailleurs, elle m'a indiqué que lors de notre rencontre, elle avait fait "semblant": semblant de rester des heures entières dans mes bras et de se promener sa main dans la mienne (j'en conviens, c'est davantage une démonstration de tendresse amoureuse qu'amicale...).

Clairement, nous avons tous les deux participé à communiquer intensément et à démontrer par ces gestes toute l'affection et toute la tendresse que nous ressentions l'un pour l'autre (elle me disait ne répondre qu'à mon envie de relation "fusionnelle" ).

Avec du recul, c'était trop. En outre, cette proximité soudaine - alors que nous dialoguions par robots interposés avant cette rencontre - a fait imploser notre amitié.

Pour ma part, je ne crois pas du tout qu'elle ait fait semblant lors de notre rencontre. J'ai l'impression qu'elle souhaite se protéger dans un moment où elle vit des moments difficiles.

Aujourd'hui, je ne sais pas si je dois lui écrire une lettre pour sauver notre amitié. Ce qu'elle m'a dit m'a décontenancé: je souhaitais que nous prenions de la distance, mais cela s'est traduit par un brusque arrêt de toute relation.

Malgré cela, c'est une personne que j'estime beaucoup, qui m'a fait rire et pleurer, qui m'a fait découvrir de nouveaux horizons et qui m'a tellement aidé dans mon introspection...

Bref, je ne sais pas quoi faire! Nous avons été maladroits dans la gestion de notre amitié, il y avait à mon sens plein de non-dits (relation hommes - femmes... Dur de s'y retrouver!) et elle en est arrivée à me rejeter.

Je vous remercie par avance de votre aide.



Si c'est vraiment votre amitié que vous souhaitez offrir à cette personne alors ce que vous devez faire est très simple. Comportez-vous comme vous aimeriez qu'une véritable amie et non une amante se comporte avec vous.

Surtout n'exigez pas de cette personne ce qu'elle n'est pas en mesure de vous donner pour le moment. Respectez sa façon de vivre sa vie et tout ira bien. Ne l'utilisez pas pour combler un vide affectif. Ce n'est pas son rôle. Offrez votre présence sans l'étouffer. C'est tout un art.

Si vous arrivez à gagner sa confiance et si une simple amitié ne lui suffit pas alors elle vous le fera comprendre assez vite.

Etre une couche-tôt m'empêche de m'intégrer socialement

"J'aimerais aller vers un mieux. Pour moi, le mieux serait passer beaucoup de soirées entre amis (boire un verre, un peu danser, être capable d'aller dormir à minuit ou plus...).

Mais, pour ce faire, j'aurais besoin de ressentir cette forme que je ne ressens pas. Je m'explique : pour être capable d'aller dormir à minuit ou plus, j'ai besoin de dormir 10h au minimum. Dormir 10h au minimum me permettrait de pouvoir boire un verre avec des amis à 22h, aller au ciné, danser, ...

Ce n'est pas le cas. Je commence à bailler vers 19h lorsque je travaille et un peu plus tard lorsque je suis en vacances.

Je pense qu'avoir la forme fait beaucoup dans la vie. En tout cas ça fait des choses qui me rendraient heureuse, dont j'ai besoin. Garder des amis et passer du temps avec eux et avoir un amoureux (Faut y aller pour trouver un homme qui va dormir à 22h !) Bref être couche-tôt ne permet pas du tout une intégration sociale et j'en souffre.

Je suis un peu triste pour ça car je ne vois pas de solution. Et vous?

J'ai 26 ans et je suis déjà comme ça. Marre de me faire passer pour une "mamie". Ça me fait mal quand mes amis disent ça car j'aimerais que ce soit autrement mais je n'y arrive pas.

Pensez-vous vraiment que le fait est que certains ont un rythme comme si et d'autres comme ça? Moi, je ne le pense pas car je ne connais peu de gens comme moi voire pas de gens."


Si tu as besoin de dormir au moins 10 heures par nuit, c'est que ton corps te le réclame. Tu pourrais ne pas tenir compte de ce message en abusant d'excitants par exemple mais je ne suis pas sûr que ce comportement te soit bénéfique à long terme.

Tu peux aussi de te demander si ton sommeil est vraiment de bonne qualité. Gères-tu ton stress correctement ?

Si c'est le cas alors rappelle-toi qu'un véritable ami c'est avant quelqu'un qui t'accepte telle que tu es, qui respecte tes choix de vie même si ils sont différents des siens.

C'est donc à ceux qui se prétendent tes amis de s'adapter à ta façon de vivre.

Prends donc soin de toi et profite des petits bonheurs qu'offre la vie. Comporte-toi avec les gens comme tu voudrais qu'on se comporte avec toi. Tu finiras par trouver ce que tu cherches, c'est une certitude.

Bon courage.

Souvenirs de Provence

Je reviens de 15 jours de vacances en Provence et plus précisément à Fontvieille.

Pour tous ceux et celles qui ne connaissent pas cette belle région de France, pays des cigales et des champs de lavande, je partage cette magnifique vidéo (que je n'ai, hélas, pas réalisée).


Je gâche ma vie et celle de mes proches. Des solutions ?

"Alors voila j'ai 21 ans, je mène une vie tout ce qu'il y a de plus normal
mais j'ai un comportement exécrable avec mes proches aussi bien ma famille qu'avec mon dernier compagnon et surtout avec lui.

En fait je l'aimais énormément mais je n'ai jamais su lui montrer pendant 1 an. Je n'ai fait que lui gueuler dessus pour un rien, l'empêcher de tout faire, j'en suis même arrivée a terroriser son fils qui est un petit adorable.

Je voulais tout gérer, tout contrôler, j'étais tellement possessive que j'en suis arrivée a être jalouse de son fils, de ses amis et même de sa famille. je ne supportais rien du tout. J'agresse avant d'être agressée et j'en suis arrivée au point qu'il me quitte et qu'il ne veut plus ni me voir ni même me parler. mais bon je pourrais me dire que c'est parce qu'on est pas fais l'un pour l'autre mais je suis comme ça aussi bien avec mes amis et ma famille en moins grave c'est tout.

Je veux les avoir pour moi que pour moi, je ne souris et ne m'amuse jamais, je fais constamment la gueule et j'exige des autres des choses que je n'arrive même pas à exiger de moi-même."



Vous souffrez tout simplement d'un manque d'amour pour vous. Ce manque est si grand que vous exigez des gens qui vous entourent de vous donner le leur pour vous sentir mieux. Plus encore, ils doivent vous être totalement soumis sous peine de devoir subir votre colère.

Tout va bien à partir du moment où ils vous acceptent comme ça.
Mais personne de normalement constitué n'aime longtemps être esclave de quelqu'un ou d'une situation. Il arrive un moment où il craque et décide de reprendre sa liberté, sa vie en main.

Pour que vous puissiez changer, il faudrait que vous arriviez à vous mettre à la place des gens que vous cherchez à contrôler. Aimez-vous que l'on vous dise quoi faire, quoi penser, que l'on contrôle vos moindres mouvements ?

Si vous voulez améliorer votre vie, améliorez celle des gens qui vous entourent au lieu d'en faire un enfer. Comportez-vous avec eux comme vous aimeriez qu'ils vous traitent.

Peut-être reproduisez-vous inconsciemment le comportement qu'un de vos parents a eu envers vous. Cela dit, dites vous bien qu'il n'est jamais trop tard pour changer. Vous pouvez changer de vie instantanément à partir du moment où vous le décidez...

Votre vie n'appartient qu'à vous et à personne d'autre. C'est à vous d'en faire ce que vous voulez.