Recherche personnalisée

Retrouvez votre joie de vivre en quelques minutes grâce à une histoire de bébé

Aujourd'hui je vous présente un conte Zen. Il est tiré du livre Perles de sagesse : le tarot d'Osho
Cet ouvrage contient 60 contes, comme celui que vous allez découvrir, tous commentés par le mystique indien Osho. Je vous en recommande chaudement la lecture.

Et maintenant voici l'histoire Zen :

"Dans un village où vivait le grand Maître Zen Hakuin, une fille tomba enceinte. Son père la harcela pour connaître le nom de son amant. A la fin, pour échapper à la punition, elle lui dit que c'était Hakuin. 

Le père n'ajouta rien, mais lorsqu'arriva la naissance de l'enfant, il s'empara immédiatement du bébé et vint le jeter aux pieds de Hakuin. "Il semble que ce soit ton enfant," rugit-il en l'accablant d'injures et de sarcasmes tant cette affaire était honteuse. 
Le Maître Zen se contenta de dire : "Oh, en est-il ainsi ?" et il prit le bébé dans ses bras. 
Par la suite, où qu'il allât, il emportait le bébé enveloppé dans la manche de sa vieille robe usée. Durant les jours pluvieux et les nuits orageuses, il sortait pour demander du lait dans les maisons voisines. Nombre de ses disciples, le considérant déchu, se détournèrent de lui et le quittèrent. Mais Hakuin ne dit pas un mot.

Pendant ce temps, la mère se rendit compte qu'elle ne pouvait plus supporter l'agonie de la séparation d'avec son enfant. Elle avoua le nom du père véritable. Son père se précipita alors chez Hakuin et se prosterna devant lui, le suppliant de lui pardonner. 
Hakuin dit simplement :"Oh, il en est ainsi ?" et il rendit l'enfant."

En guise de commentaire, Osho donne une technique pour retrouver sa joie de vivre. Je vous laisse la découvrir.

"C'est cela l'acceptation, "tathata": tout ce qu'apporte la vie est bien, parfaitement bien. C'est comme un miroir qui reflète : rien n'est bon, rien n'est mauvais, tout est divin. Acceptez la vie telle qu'elle est. En l'acceptant, les désirs disparaissent, les tensions disparaissent, le mécontentement disparaît. En l'acceptant  telle qu'elle est, on commence à se sentir plein de joie, sans aucune raison.

Lorsque la joie a une raison, elle ne dure pas longtemps. Quand elle est sans aucune raison, elle dure à jamais."