Recherche personnalisée

La femme d'aujourd'hui


Je vous propose un texte de mon ami Jean-Jacques, coach en relations amoureuses.

La femme d'aujourd'hui

Elle doit faire des études, être une femme de maison exemplaire, une mère aimante, une maîtresse de haut vol... Et être belle, belle, belle ; On ne lui passe rien. 

De plus, on lui a inculqué dès le plus jeune âge qu'elle devait choisir son mari avec soin, éviter les erreurs (de sa mère, de sa grand-mère, de sa sœur). 

Donc, la femme d'aujourd'hui a de plus en plus de mal à se positionner par rapport au fatras d'informations (proches, médias...) dont on l'abreuve. 

<< Choisis ma chérie, choisis celui qui te plaît le mieux, celui que tu préfères. Choisis, surtout, ton idéal ; c'est fait ? Maintenant cherche celui qui s'en rapproche le plus dans ton entourage, autour de toi ! Il n'est pas loin, prépare-toi, ne le loupe pas s'il survient! 
- Et s'il ne vient pas? 
- Fais confiance au destin ! 
- Oui, mais si des fois... 
- Ne t'inquiète pas. Tout vient à point. Tu as le temps. Ne te presse pas. 
- Et s'il ne correspond pas tout à fait au profil dont nous avons parlé ? (dont tu m'as parlé ?) 
- Arrête tout ! Mieux vaut être seule que mal accompagnée. De toutes les façons, tu le reconnaîtras ! Ce sera lui ; tu ne peux te tromper. 
- Et si ce n'est qu'un séducteur ? Un homme qui arrivera à ces fins, et quand il aura ce qu'il désire... 
- Mais tu as des armes aussi, ma chérie ! Tu es belle, bien élevée ! Tu possèdes tout ce dont un homme peut rêver! 
- Tu crois qu'il faut que j'attende encore. Qu'il va arriver, comme ça, d'un seul coup, et qu'il va me reconnaître, moi ? 
- Mais oui, ma chérie, comme dans les contes ! Fais-moi confiance ! >>

Pôôôôvre petite femme d'aujourd'hui ! 

Si les parents savaient à quel point ils influencent le choix de leurs enfants en matière amoureuse, ils en seraient pour le moins contrits... 

S'il est vrai qu'il faut guider le choix de sa progéniture, ne serait-ce que pour lui éviter de refaire les erreurs de ses parents (divorces et compagnies...), il ne faut pas que cela devienne un apostolat. 

Combien de femmes et hommes célibataires en veulent, consciemment ou non, à leurs parents d'avoir ruiné leur vie sentimentale en agissant ainsi ! 

Le plus difficile est de conseiller un proche : votre soeur envisage d'épouser un homme que vous savez volage, incapable de sérieusement convoler en juste noce... La prévenez-vous ? Si elle vous écoute, elle vous en voudra à vie, car elle pensera (peut-être à juste titre) qu'avec elle il se serait sûrement conduit autrement. 

Dans le cas contraire, si votre jugement défavorable était fondé, elle vous en voudra avec la même passion de ne pas l'avoir assez prévenue, de ne pas l'avoir empêchée d'être malheureuse... Le mieux est peut-être de laisser faire...

Réécoutez vite, en attendant, la superbe chanson de Henri Salvador qui dit à peu près : " Avant d'épouser ta bergère, regarde sa mère, regarde sa mère ! Avant d'épouser ta bergère, regarde sa mère toujours avant... " Un très bon conseil !

Le mot du psy 1) Vous êtes d'accord 2) Pas d'accord

1) Vous êtes d'accord pour éviter autant que possible les conseils pernicieux de votre famille, de vos parents en particulier. Et vous avez raison. Même si soi-disant ils ne veulent que votre bonheur, ils doivent se faire à l'idée que seul celui-ci compte. Avec leur aval ou non.

2) Vous avez été sans doute malmené(e) par votre famille à laquelle vous avez trop fait confiance dans votre prime jeunesse. Vous avez essuyé les plâtres en leur demandant conseil. Faites confiance à votre seul jugement et vivez vos amours comme vous l'entendez.

Si ce texte vous a plu, je vous propose de consulter d'autres textes sur les relations amoureuses sur :
Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :



Aucun commentaire :