Recherche personnalisée

Dire au revoir à son juge intérieur

Nous avons tous en nous un juge intérieur. Une petite voix qui nous donne toujours des raisons pour ne pas écouter notre coeur,  de ne pas suivre ses aspirations les plus profondes, et donc nous empêcher de créer la vie que nous souhaitons vraiment vivre.

Pour reprendre le contrôle de notre existence et vivre de façon bien plus sereine, il est essentiel de savoir faire taire ce juge intérieur, qui n'a que l'importance que nous voulons bien lui accorder.

Ce juge intérieur est la partie de nous-même qui a conscience des informations qu'une personne ou une institution, aussi bien intentionnée soit-elle, nous a transmis sans savoir si cela correspondait à ce que nous désirions vraiment du plus profond de notre coeur.


Je partage donc avec vous un petit texte pour vous inviter à enfin dire au revoir à son juge intérieur.
Je l'ai découvert dans le livre de Pierre Pradervand Apprendre à s'aimer : Clé d'une vie épanouie.

DIALOGUE D'ADIEU AVEC MON JUGE INTERIEUR

Nous avons cheminé ensemble pendant de nombreuses années. Il est temps maintenant que j'affirme mon autonomie et que j'assume la responsabilité de mes choix.

Dans le passé, tu as trouvé important de me dire, voire de chercher à m'imposer ta vision de ce que tu pensais être bon pour moi. Cette relation de codépendance n'a plus sa raison d'être.

Je choisis de m'assumer entièrement, d'assumer mes choix et de conduire moi-même ma voiture psychique.


Tout en reconnaissant que tu étais, toi, à ton plus haut niveau de conscience, je te demande de descendre sans tarder de ma voiture, car nous ne pouvons plus la conduire à deux.

Je te remercie de ce que tu as cru bon de faire et te bénis sincèrement sur ton chemin qui n'est plus le mien.


Je continuerai mon propre chemin en écoutant mon guide intérieur, qui m'aime sans condition et qui m'accepte et m'approuve exactement comme je suis.

Pour redécouvrir ce texte et d'autres précieuses techniques pour apprendre à s'aimer, je vous recommande chaudement de vous procurer l'ouvrage de Pierre Pradervand :




Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Aucun commentaire :