Recherche personnalisée

Conseils pour se remettre d'un chagrin d'amour

Je partage avec vous une nouvelle vidéo d'Isabelle Thomas, spécialiste des relations amoureuses.
Dans cette vidéo, la thérapeute partage des conseils pour surmonter un chagrin d'amour suite à une rupture amoureuse.





Vous trouverez ci-dessous la transcription de la vidéo :

Le chagrin, et souvent la dépression, viennent lorsque la colère s’est atténuée, lorsque la rupture est « consommée » et intégrée, mais qu’il reste le sentiment de vide et de dépossession. Elle est très variable en intensité d’une personne à une autre, mais elle est caractérisée par des remises en question et une grande détresse… L’ « endeuillé », l’ « orphelin » a parfois l'impression qu'il ne terminera jamais son deuil car il a vécu une grande gamme d'émotions et que sa tristesse est infinie.

Conseils : Dans cette phase, s’exprimer par écrit ou partager avec ses amis, s’avère très précieux. Mais si les idées noires ou les émotions négatives demeurent trop fortes, il ne faut pas hésiter à consulter. Si vous sentez que votre douleur devient vraiment handicapante ; que vous êtes à court de ressources, ou que vous commencez à développer des comportements obsessionnels, allez voir un thérapeute.

En tous les cas, pas d’inquiétude ! La bonne nouvelle à retenir, qui ne va pas vous sauver, mais qui est important à savoir : VOUS ETES NORMAL.
Non vous n’êtes pas un hypersensible fou dépressif ou stupide. Vous êtes normal.

Dans notre société le chagrin et la dépression sont parfois tabous, mais c’est juste parce que les gens ont peur de la peine des autres car elle les touche (et ont peur de leur propre chagrin et de leurs propres émotions). C’est pourtant le sentiment le plus partagé sur la terre avec la joie ! Vous vous êtes peut être senti « coupé » dans votre chagrin par des phrases comme « allez allez, arrête ça va aller /Sors un peu, profite de la vie », recommandations qui vous aident beaucoup, n'est-ce pas ?

Ne vous laissez pas faire, l’exprimer est essentiel ! La phase de dépression est UTILE elle vous permet de faire votre deuil et de laisser de côté une vieille part de vous, comme une ancienne peau, indispensable pour pouvoir se régénérer et faire naître une nouvelle part de vous.
Ce que vous pouvez ressentir :
*Absence d’envie de vous lever le matin
*Crises de larmes en vous remémorant l’être aimé, les bons souvenirs ou en réalisant que la perte est réelle et définitive
*Sensation de vide accompagnée d’angoisse
*isolement plus ou moins conscient de toute forme de vie sociale
*repli chez soi
*mutisme
*ou au contraire, besoin de vous exprimer et de raconter à tout le monde.
La séparation amoureuse s’apparente vraiment à un SEVRAGE, il y a forcément cette étape du chagrin, qui est nécessaire et bénéfique car elle permet de « vivre » émotionnellement la rupture, ce qui permet de passer PLUS RAPIDEMENT à l’étape suivante (la reconstruction)

Voici pourquoi :
  • VIE D’UNE EMOTION NON ENTRAVEE : Elle naît, monte jusqu'à un sommet de souffrance, puis décroît et s'éteint.
  • VIE D’UNE EMOTION NIEE, REFUSEE, CACHEE OU REFOULEE (sous les prétextes de « aller plus vite », « accélérer la guérison », « se montrer fort », « se battre », etc.) : elle monte, est contrariée, donc remonte, remonte, remonte. Elle va revenir frapper à la porte, de plus en plus fort jusqu’à ce que vous l’entendiez. Elle sera chaque fois plus intense, ce sera donc davantage de souffrance. Elle ne vous lâchera pas tant que vous ne l’aurez pas laissée s’exprimer. Vous avez donc tout intérêt à l’accueillir quand elle se présente, même si c’est désagréable. Ce serait pire après.
Conclusion : laissez sortir, exprimez-vous, pleurez dans les jupes de votre mère, de votre meilleur ami, d’un inconnu, au téléphone avec un service d’aide, tout seul devant une comédie romantique, hurlez, roulez-vous par terre, pleurez toutes les larmes de votre corps, aussi souvent que l’envie vous vient.

Lorsque cela reste « coincé » dans la gorge, parce que vous le retenez, parce que vous avez peur d’avoir mal, d’y « aller »….l'effet sera inverse; vous aurez davantage mal, et le chagrin sera sans fin.
Alors que si vous le laissez sortir, vous constaterez, après une crise de larmes, qui en est « le pic », une descente des émotions, et un vrai apaisement, comme si le corps s’était vidé de sa peine, s’était déchargé. Les larmes lavent. Elles sont la machine à laver de votre inconscient.

Si vous ne parvenez pas à pleurer, que cela reste "coincé" dans la gorge, faites ce petit exercice d'EFT :
Tapotez sous votre menton (dix petits coups de « tapping ») en répétant 7 fois : « Même si je suis seul et qu’elle m’a quitté, je m’accepte et je m’aime complètement comme je suis »
Ou « Même si je me sens nul et indigne d’amour, je m’accepte et je m’aime complètement comme je suis »
Trouvez la phrase qui fait mouche pour votre situation. Recommencez aussi souvent que possible. Le chagrin va s’atténuer.

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :