Recherche personnalisée

Les désirs font de l'homme un pauvre

Les désirs font de l'homme un pauvre. Ce sont les désirs qui donnent naissance à l'esclavage et à la mendicité et ils sont sans fin. Plus on s'en dépouille, et plus on devient riche et indépendant. Pour l'homme qui ne désire rien, la liberté est sans fin.


"Un sannyasin avait un eu d'argent et annonça qu'il voulait le donner aux pauvres. Beaucoup de gens pauvres l'entourèrent et commencèrent à mendier de l'argent. Il dit : "Je le donnerai immédiatement. Je le donnerai à la personne la plus affamée et pauvre au monde !" En disant cela, il entra dans sa maison.
Soudain, les gens virent que l'entourage du roi passait ils s'absorbèrent à observer la procession. A ce moment là, le sannyasin sortit et voyant le roi assis sur un éléphant, il lui jeta l'argent. Le roi fut étonné et lui demanda d'espliquer ses actions. Les gens aussi abordèrent le sannyasin en disant :"Vous avez dit que vous donneriez l'argent à la personne la plus pauvre !
"
Le sannyasin rit et répondit "Oui, je l'ai donné à la personne la plus pauvre. La personne la plus pauvre n'est-elle pas celle qui surpasse toutes les autres pour sa faim pour la richesse ?"

Le malheur est un désir d'obtenir quelque chose et de devenir quelque chose. Personne ne désire le malheur mais tant que vous avez des désirs, vous aurez le malheur. Celui qui a compris la nature du désir ne cherche pas à être libre du malheur mais des désirs eux mêmes. Et alors la porte du malheur se referme automatiquement. - Osho

Vous venez de lire un extrait du livre d'Osho "La vie est une bulle de savon."



Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :