Tout se qui est beau se passe dans la solitude

Je partage un nouvel enseignement du maître Zen Osho.

Tout ce qui est beau se passe toujours dans la solitude; rien ne se passe dans une foule. Rien de l'au-dela ne se passe à moins d'être dans une solitude absolue.


"Partout le mental extraverti a créé un conditionnement qui s'est profondément enraciné : vous vous sentez mal quand vous êtes seul. Il vous suggère de voyager, de rencontrer des gens parce que le bonheur c'est d'être avec des gens. Mais ce n'est pas vrai. Le bonheur d'être avec des gens est très superficiel et le bonheur qu'on peut ressentir quand on est seul est extrêmement profond. Alors jouissez-en.

Quand il vous arrive d'être seul, profitez-en. Chantez, dansez ou restez simplement assis face au mur à attendre qu'il se passe quelque chose. Faites-en une attente et bientôt vous verrez une qualité différente. Ce n'est pas de la tristesse du tout. Une fois que vous avez goûté à la véritable profondeur de la solitude, toute relation devient superficielle.

Même l'amour ne peut pas aller aussi profond que la solitude, parce que même dans l'amour, l'autre est présent et la présence de l'autre vous maintient plus près de la circonférence, de la périphérie.


Quand il n'y a personne, pas la moindre pensée de quelqu'un, quand vous êtes vraiment seul, vous commencez à sombrer, vous vous noyez en vous-même. N'ayez pas peur. Au début, cette noyade ressemblera à la mort et vous vous sentirez envahi par la tristesse, parce que vous avez toujours connu le bonheur avec les gens, dans les relations.

Attendez un peu. Sombrez plus profondément et vous verrez naître un silence, un calme qui danse, qui recèle un mouvement immobile. Rien ne bouge et pourtant tout est extrêmement rapide, vide et plein cependant. Les paradoxes se rencontrent et les contractions se dissolvent." - Osho

Vous venez de lire un extrait du livre d'Osho "Au coeur du présent."

  

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :